Au cœur de la méthode Agile et de ses différentes variantes, l’approche se veut régie par le manifeste du même nom et ce depuis 2001. Pour ceux, qui souhaiteraient tout savoir du Manifeste Agile, le mieux est d’aller directement sur le site en français manifesteagile.fr

Qu’est-ce que le manifeste agile ?

Fondé sur les idées de 17 experts du développement de logiciel, rompus à la méthode Agile dans leurs activités, le Manifeste Agile avait pour but de trouver un consensus autour des différentes méthodes.

Emmenée par Jeff Sutherland et Ken Schwaber (pères du Scrum), Kent Beck (et son Extreme Programming) ou Alistair Cockburn (méthode Crystal Clear), la réunion de ses spécialistes a permis de mettre à plat les 4 valeurs principales de la méthode Agile et les principes fondateurs, alors même que chacun avec leurs concepts de gestion de projet respectifs avait des horizons assez différents. Si les principes ne seront pas remis en cause suite à cette normalisation, la mise en œuvre de ces derniers a depuis également été remaniée.

Jeff Sutherland, l’un des fondateurs du Manifeste Agile

Pourquoi le manifeste agile est-il né ?

Dans les années 90, le développement logiciel (notamment) est en pleine croissance et les méthodes de management de ces projets foisonnent, avec plus ou moins de variation et de réussite. Un certain nombre présentent alors une conduite adaptative, autour du produit et non plus du projet, avec qui plus est un vrai focus sur les ressources et l’équipe.

Le Manifeste Agile illustré

Mais pour être performant et permettre également une certaine transversalité, il était nécessaire pour chaque grande méthode d’identifier des dénominateurs communs, afin d’unifier la méthodologie agile. C’est dans cet objectif, que les fondateurs du Manifeste Agile s’étaient réunis. La promotion des éléments de ce « guide » est actuellement assurée par l’Agile Alliance, au niveau mondial. Il s’en suit au final certains codes structurants, qui ont maintenant largement dépassé le périmètre du seul développement logiciel.

Quelles sont les 4 grandes valeurs du manifeste ?

Sur l’expérience commune des 17 rédacteurs du Manifeste Agile, en vue de délimiter les guidelines de la méthode Agile, 4 valeurs principales ont été inscrites, en fonction de l’importance dont elles relevaient auprès des experts. Il s’agit ainsi de mettre au centre de la méthode de gestion de projet Agile :

- les personnes et les interactions, bien plus que les outils de management ou les process,
- la fonctionnalité du logiciel (et non à une documentation foisonnante),
- l’adaptabilité au changement et aléas,
- et le client et la collaboration avec ses équipes (au-delà du seul contrat).

Ce sont là les valeurs principales décrites dans le Manifeste. Elles sont priorisées, sans effacer pour autant d’autres éléments.

Les 4 valeurs cardinales du Manifeste Agile, en image
Essayez Bubble Plan

Que sont les principes d’agilité ?

Au sein du manifeste, pour aider à la gestion de projet par le biais de méthode Agile, 12 principes ont été érigés :

1/ La simplicité, visant à minimiser le temps de travail
2/ La satisfaction client, autour de la valeur ajoutée, avec une livraison rapide et régulière des bonnes fonctionnalités (à contrario des méthodes traditionnelles de gestion de projet)
3/ La livraison fréquente, plutôt en cycles courts, d’un logiciel fonctionnel (forcément tout cela s’est maintenant étendu largement au-delà de la seule sphère des logiciels)
4/ Les équipes auto-organisées sont motrices pour dégager les architectures, spécifications et conceptions les plus adaptées
5/ La fonctionnalité du logiciel est l’unité de mesure de progression la plus appropriée
6/ Tout changement de besoins doit être accueilli positivement et fait pleinement partie de la méthode Agile
7/ La motivation des membres de l’équipe. Environnement, soutien et confiance sont les maîtres mots pour l’atteinte des objectifs
8/ L’attention permanente au design et à l’excellence technique
9/ Le dialogue face à face est crucial pour transmettre simplement et efficacement à l’équipe ou entre ses membres
10/ La relation de travail quotidienne entre utilisateurs/représentants de ceux-ci et développeurs est essentielle
11/ La recherche d’amélioration de l’équipe à intervalles réguliers
12/ Le rythme de développement doit être soutenable et plutôt stable

Si le Manifeste Agile est venu unifier les pratiques et donner de grandes lignes communes dans la pratique Agile, il faut tout de même garder à l’esprit que tout n’est pas gravé dans le marbre et qu’il ne sert à rien de respecter scrupuleusement l’ensemble des règles d’une méthode choisie. Elle devra toujours un peu être adaptée au produit, projet, client, contexte et bien entendu, aux personnes qui portent le projet. La souplesse reste un maître-mot dans l’agilité pour une parfaite harmonie dans la gestion de projet.

En savoir plus

Pour ceux, qui souhaiteraient tout savoir du Manifeste Agile, le mieux est d’aller directement sur le site en français manifesteagile.fr

Pour la gestion de projet en mode agile, de nombreux outils et logiciels dédiés sont disponibles. Une analyse de certains de ces logiciels est disponible ici.