Les qualités indispensables à tout bon chef de projet

5/5 - (35 votes)

A

ujourd’hui, le chef de projet est souvent désigné par rapport à ses compétences dans le domaine du projet. L’obligeant ainsi à cumuler son savoir-faire technique à ses compétences projet. Ainsi, les qualités du chef de projet lui sont indispensables !

Mais au-delà de la création d’une roadmap produit, d’un plan de communication, ou de plan d’actions logistique, plusieurs atouts sont attendues.

Et les profils bénéficient de moins en moins de formation spécifique en gestion de projet. Pourtant, le chef de projet joue un rôle plus que primordial dans le management, le pilotage et la coordination des initiatives.

L’objectif final étant la réussite du projet ! Cet homme ou cette femme doit donc posséder les compétences, que voici :

  • organisé.e
  • compétent.e techniquement
  • intégré.e dans la structure
  • bon gestionnaire
  • diplomate
  • fédérateur / fédératrice
  • flexible
  • imaginatif.ve
  • bon communicateur
  • animateur / animatrice d’équipe
  • multiculturel.le

Quelle est la première qualité clé du chef de projet ?

Logiquement, sa première qualité est d’être… compétent techniquement. Son expertise technique va donner tout sa valeur ajoutée à l’initiative. En plus de la coordination, il doit aussi être très bien organisé.

Outre sa maîtrise des codes et du mode projet, il doit être bien intégré dans la structure. En plus de ses connaissances techniques du cadre méthodologique, il doit savoir comment fonctionne habituellement sa société.

Avant de parler d’outils de gestion de projet adapté et des atouts opérationnelles, il est important de veiller à sa bonne intégration. En effet, c’est un gage de reconnaissance des autres services intervenants au sein de l’initiative.

Compétences essentielles attendues chez un manager de projet

De nos jours, il est nécessaire pour tout chef doit avoir un bon gestionnaire. Car, les compétences techniques ne sont pas suffisantes dans une initiative. Le chef de projet doit avoir un bagage minimal afin d’être au moins capable de s’entourer avec à propos et conduire un management efficace.

Bien sûr, il doit maîtriser les techniques utilisées par les différents intervenants avec lesquels il collabore. Mais mise à part les compétences essentielles dont il doit faire preuve, il est important qu’il soit diplomate.

Le chef de projet (ou coordinateur, à ne pas confondre avec PMO) fonctionne généralement dans un mode projet matriciel, sans pouvoir hiérarchique à disposition. Notamment, dans les initiatives internes à la société. Les parties prenantes lui répondent de manière fonctionnelle, plutôt que hiérarchique.

En effet, s’il n’a pas toujours de lien de subordination avec eux, il doit savoir les fédérer en maintenant un climat de confiance.

En outre, il doit travailler avec les responsables des différents services dont l’activité est impactée par ses actions. Ainsi, il ne doit froisser aucun membre de l’équipe afin qu’il n’y ait pas de blocages pour la suite.

Chef de projet : quelles sont ses points faibles ?

Tout chef de projet reste humain. À ce titre, la perfection est un idéal pas un absolu. Voici donc les défauts du chef de projet, ou du moins, ceux qu’il peut se permettre d’avoir dans le cadre de son travail…

Le directeur de projet doit parfois se montrer influençable et intégrer de nouvelles variables à l’initiative. Bien sûr, ce n’est pas un frein si, face à des personnalités fortes, il parvient à rester motiver pour donner le meilleur de lui-même. Et devenir, ainsi, également une personnalité forte. Mais il a également un équilibre : être trop influençable peut nuire fortement à l’atteinte des objectifs.

Un autre défaut qui s’approche également d’une qualité indispensable est son côté bourreau de travail. Même en sachant utiliser des méthodes agiles, on n’y échappe pas ! Car, cumuler son activité habituelle et son rôle de chef de projet demande une capacité d’absorption supérieure à la normale.

Quelle que soit la méthode de projet choisie, fonctionner en mode projet demande toujours de s’éloigner d’un mode de fonctionnement régulier. Parfois, il faut être capable de tenir le grand écart.

Enfin, vendre sa solution est une des finalités du métier de coordinateur. Bien sûr, c’est également l’une des finalités du rôle de PMO, mais nous y reviendrons une prochaine fois. Le responsable de l’initiative est un représentant de commerce et doit se montrer opportuniste… Autant que faire se peut.

Les atouts du manager de projet : un profil centré sur l’humain ?

Si le PMO doit surtout être pragmatique, le coordinateur, lui, doit surtout se montrer flexible. Car les projets rencontrent rarement des embûches. Pour cela, un atout bien utile, est d’être imaginatif.

Les projets n’ont pas de budget illimité et le budget alloué n’est pas toujours suffisant. Le chef de projet doit donc posséder cet atout pour pouvoir pallier à cette situation, d’une certaine manière, en innovant.

Le directeur de projet doit aussi être un bon communicateur pour susciter l’adhésion des différents services  de l’entreprise à la solution préconisée. Il devrai également communiquer en toute transparence avec les parties prenantes.

Bien sûr, savoir faire face aux imprévus est indispensable. Néanmoins, un projet, surtout celui d’organisation, est avant tout politique. En effet, car il remet en cause des pouvoirs au sein de l’entreprise.

Le chef de projet doit éviter de partir au quart de tour en pensant sauver l’écosystème ! Beaucoup désire voir l’initiative rester en stand by. Il est utile de savoir décoder les « messages politiquement corrects » et être retors.

Être manager de projet aujourd’hui, qu’est-ce que cela implique ?

Être directeur de projet implique d’être un animateur d’équipe. La bonne entente dans l’équipe garantissent souvent le succès et la qualité finale. Ainsi, créer un état d’esprit positif est le meilleur moyen de bâtir une solution commune où chacun apporte sa participation.

Dans un projet Agile, le coordinateur – tout comme le PMO – peut aussi s’occuper de la mission de Scrum master si personne n’est associée à cette fonction.

Enfin, un bon chef de projet sait être multiculturel. De nos jours, de nombreuses initiatives se réalisent au sein de sociétés multiculturelles. Il peut s’agir des unités de l’entreprises se situant à l’étranger, de clients ou de fournisseurs étrangers.

Il devient de plus en plus rare de rester uniquement dans sa culture d’origine. Cela implique alors une capacité à échanger avec d’horizons culturels. Généralement, il faut savoir converser dans une à deux langues étrangères ou intégrer des fonctionnements différents.

Et qui sait ? Avec les bons outils et le bon logiciel de gestion de projet, il sera plus de communiquer, de gérer, d’intégrer, de travailler et d’animer en mode projet.

Les qualités, les atouts, les points faibles et défauts d’un Coordinateur de projet (≠ PMO)

Il est indéniable que les compétences nécessaires pour être un coordinateur compétent sont nombreuses et variées. Ce rôle exige une combinaison de compétences : techniques, en gestion et interpersonnelles pour réussir.

Au sein de toute entreprise, les qualités requises pour un bon chef de projet sont tout simplement essentielles à la réussite des initiatives. Ce rôle, à la croisée du management, de la communication et de la gestion, demande une capacité d’organisation exceptionnelle.

Le chef de projet doit faire preuve de compétence technique dans son domaine tout en étant un excellent communicateur. Il est le chef d’orchestre, coordonnant les membres de l’équipe, gérant les budgets, et pilotant chaque étape vers l’objectif final.

Pour mener à bien sa mission, ce chef d’orchestre doit posséder de nombreux atouts, dont la capacité à travailler en équipe, à communiquer efficacement avec les parties prenantes internes et externes, à gérer les ressources et à respecter les délais.

C’est un domaine exigeant, où l’organisation, la résolution de problèmes et la flexibilité sont cruciales. Bien sûr, chaque entreprise et initiative peut avoir des besoins spécifiques, mais certaines qualités sont universelles pour un chef de projet.

Il doit être responsable, capable de prendre des décisions éclairées, et d’utiliser les bons outils pour piloter l’initiative vers le succès. L’expertise technique est également un atout, car elle lui permet de mieux comprendre les besoins du client et de trouver des solutions appropriées.

L’une des qualités les plus importantes d’un chef de projet est sa capacité à gérer un budget. En effet, le respect des ressources financières allouées est souvent un facteur clé de la réussite d’un projet. Il doit être en mesure de surveiller les dépenses, de prévoir les coûts futurs et de s’assurer que l’initiative reste dans les limites budgétaires.

Conclusion

En lisant cet article, vous vous êtes certainement dit que c’est beaucoup demander à une personne. Et vous avez bien raison ! Soyons francs, cet individu n’existe que dans les films de fictions !

Malgré tout, cela n’empêche en rien la réussite de beaucoup d’initiatives ! Grâce à de la méthode et à de l’ouverture d’esprit, il est tout à fait possible d’accomplir de manière satisfaisante les différents objectifs. Aussi faut-il trouver le temps !

En fin de compte, les qualités indispensables à un coordinateur efficace sont nombreuses, mais elles convergent toutes vers un objectif commun : mener à bien des initiatives dans les meilleures conditions, en utilisant les compétences, les ressources et les outils disponibles de manière optimale.

Cependant, avec la bonne combinaison de compétences en gestion, en communication, en prise de décision et en leadership, il est tout à fait possible de mener à bien différents objectifs et de contribuer au succès de l’entreprise.

Si vous nous le demandez, nous vous expliquerons comment réaliser de manière efficace l’initiative et quels sont les différents acteurs d’une initiative d’organisation 😉. Après tout, nous sommes là pour vous aider… Autant que faire se peut !

Chef de projet est avant tout un métier managérial. Et pour piloter de manière optimale, un bon coordinateur aura tout intérêt à recourir à un logiciel de gestion de projet. Vous pouvez d’ailleurs en profiter pour découvrir le planning en ligne Bubble Plan 🎁.

Vous vous intéressez au sujet ? Suivez-nous sur notre compte LinkedIn, cliquant ci-dessous :

👨‍⚖️👨‍🏫👷 🅻🅸🅽🅺🅴🅳🅸🅽 👩‍🌾👩‍🚒👩‍🔬

Lire aussi :

Source : Le Dantec, T. (2017). Le guide du Chef de projet : avec fiches pratiques, exemples concrets, glossaire. Paris: Maxima. Consulté le 18 avril 2023.

Faites décoller vos projets maintenant !

Bubble Plan est un outil collaboratif de planification et de gestion de projet en ligne, simple et visuel. Testez dès maintenant la version gratuite !

Une gestion de projet facile et visuelle avec Bubble Plan

3 Commentaires

    • En effet ! Honnêtement, il me semblait que la différence était subtile. Le PMO est responsable des budgets et des ressources alloués aux projets qui a aussi une fonction de facilitateur.

      Tandis que le chef de projet est garant de la bonne communication entre les parties prenantes du projet et doit s’occuper de monitorer les fonctionnalités livrées, la qualité et la rentabilité du projet.

      Pour tout dire, ce sont plutôt des rôles complémentaires !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom