Le top 7 des habitudes projet à avoir pour un chef de produit !

10681
vues
Gestion de projet pour les chefs de produit
Rate this post

Dans le domaine de la gestion de projet, un métier est particulièrement exposé et cristallise l’ensemble des problématiques du bon chef de projet. A ce titre, nous avons relevé auprès de sites experts, les bonnes habitudes à avoir pour un chef de produit ; encore plus s’il est novice.

7 bonnes pratiques se détachent particulièrement et permettent d’articuler convenablement sa méthode projet et le déploiement des produits pour ce chef de projet d’un genre spécial.

Le responsable produits est en effet au cœur de nombreuses problématiques. Il a un rôle stratégique et particulièrement transverse, avec ses nombreuses casquettes. Il est donc un manager projet hors du commun.
A l’interface de la stratégie, des ventes, de la communication, de la R&D ou de la production, il a une action marketing large ; en connexion avec de nombreux services de l’entreprise pour le succès de vos produits.

Alors quelles habitudes avoir à l’esprit pour aller vers le succès des produits ? Voici le top 7 en mode projet métier.

 

LES 7 POINTS A METTRE EN PLACE POUR LE CHEF DE PRODUIT

1 / CONNAITRE ET COMPRENDRE LES OBJECTIFS DE L’ENTREPRISE

 Il s’agit là d’être immédiatement en phase avec les attentes des dirigeants et les indicateurs de mesure des performances. Le succès n’a pas le même sens pour chacun et si le chef de produit  comprend et se trouve clairement en accord ; il sera alors en mesure de l’inclure dans sa stratégie produit.

On parle ici non pas des objectifs marketing fixés par le chef de projet ; mais, bien des objectifs globaux dans la politique générale de l’entreprise ; qui ont forcément un impact sur la déclinaison de toutes les stratégies opérationnelles métiers.

Cette compréhension permet d’orienter la stratégie marketing produits et surtout de réaliser un ciblage pertinent prioritaire pour la réalisation des objectifs.

=> Il est ainsi nécessaire de s’accorder sur les attentes premières de la direction générale et d’impliquer celle-ci, ainsi que les autres parties prenantes (notamment les clients qui sont une des clés) dans la mise en œuvre de la stratégie produit.

 

2/ UTILISER SOI-MEME LES PRODUITS

L’une des principales attentions du chef de produit est bien entendu de connaître parfaitement son (ou ses) produit. Il lui faut maîtriser et tester toutes les offres et versions. Connaître par exemple pour un outil SaaS, les différences entre la version d’essai, la version gratuite et l’offre payante.

Il se doit aussi d’avoir testé, challengé, contrôlé…tous les usages envisageables. Les différents packagings pour un produit en rayon, l’aspect mobile/desktop pour une appli web ou encore les options possibles pour un chef de produit dans l’automobile. Cette approche immersive lui permet de se projeter comme un utilisateur, de comprendre l’intuitivité, l’ergonomie du produit ou de l’interface. Il se doit d’être le premier utilisateur pleinement satisfait s’il veut atteindre ses objectifs projet.

Il devra se confronter aux bugs ou problèmes réguliers des utilisateurs, pour pouvoir prendre des décisions et réorienter sa gestion du projet (développement/optimisation produit).

Cette utilisation accrue lui permet également de mettre le doigt sur les fonctionnalités inadaptées ; car au final, en les propulsant dans une approche pratique in vivo, il est plus aisé d’identifier les problématiques et de réorienter le projet.

Ici, “fonctionnalité” est très orientée logiciel ou encore service. Toutefois, c’est exactement le même cas à mettre en œuvre pour une ouverture facile ou un conditionnement produit.

=> Vous devez devenir le maître es produit incontesté pour orienter votre stratégie produit et orchestrer vos projets autour de celle-ci.

3/ PROFITER DE L’EXPERIENCE ACQUISE

Comme dit plus haut, la spécificité de ce poste est d’être à l’interface de nombreux services ; toujours en mode projet, en analyses, rétroactions et autres enrichissements.

Dans l’optimisation des produits et le succès du projet, deux interactions sont capitales.
Le chef de produit devra donc mettre en place des process particuliers, pour se nourrir et s’appuyer de l’expertise client que détiennent la force de vente et l’assistance client.

En effet, tant les équipes supports que les commerciaux, sont tous deux en permanence au contact des utilisateurs produits et sont donc les mieux informés.

La force de vente a un lien unique avec le client ; elle dispose d’une très bonne connaissance marché et tendances. Elle est par ailleurs la mieux à même de dresser un SWOT concret du terrain ; pour établir les forces et les faiblesses du produit. Les commerciaux pourront également vous informer sur les problématiques qui poussent les clients vers vos produits.

Il sera alors temps d’en prendre conscience et de mettre en place dans une gestion de projet adaptée, toutes les pistes d’amélioration possibles.

Le SAV ou les équipes de relation client sont également de très bons interlocuteurs. Ils ont une belle vue d’ensemble sur les types d’utilisation, les difficultés rencontrées par les clients ou les questions régulières qui symbolisent des points d’optimisation possibles ou des évolutions du produit pertinentes.

Par ailleurs, ils ont l’ensemble des remontées de plaintes…Des informations sensibles et essentielles pour votre réussite.

=> Cette synergie projet vous permettra de prioriser l’ensemble des aspects produit à inclure dans la roadmap. Vous serez ainsi en mesure d’assurer plus efficacement le succès des produits en place ou à venir.

Renforcer sa connaissance client en mode projet

4/ DIALOGUER ET ECOUTER LES CLIENTS

Dans la mesure du possible, puisque parfois cette connexion client n’est pas possible à votre poste, il convient de définir le produit avec et pour les utilisateurs. Il ne doit pas correspondre à votre vision ou celle des dirigeants ; mais au contraire, combler pleinement les attentions des clients, même si elles pourraient vous sembler incohérentes.

Connaître leurs attentes, les fonctions les plus utilisées, celles qui sont inutiles ou inadaptées ou encore leurs atouts produits au top, sont autant d’éléments d’amélioration de votre produit.

Vous devez avoir conscience de la valeur réelle du produit pour établir ainsi la meilleure roadmap projet autour de celui-ci.

Une batterie de solutions peut être mise en place : tests, appels, enquêtes, …
N’hésitez pas à user de tout pour recueillir le maximum d’informations clients.
Si vous travaillez sur un produit web, vous pouvez également mettre en place des solutions de tracking, avec l’enregistrement de l’expérience utilisateur, le suivi des hot points sur votre logiciel SaaS ,…
De nombreux outils sont disponibles pour vous permettre de connaître parfaitement l’approche produit ; et encore plus sur le net.

=> Vous devez mettre en place, en sous projet, une démarche qualité active, ainsi qu’un maximum de proximité dans la relation client. Vous pourrez alors combiner avec avantage, 4 des points de ce top 7 pour les chefs de produit impliqués.

 

5/ TESTER, S’INSPIRER, SE NOURRIR DE L’ENVRIONNEMENT

Qu’il s’agisse de concurrents au travers d’un benchmark, de produits connexes ou apparentés ; et même de simples innovations:
-> il est important pour ce chef de projet spécial d’avoir l’esprit ouvert et de s’enrichir d’un maximum d’expériences.

Il lui faut utiliser d’autres produits, outils, utilisés par les clients et appréciés. Qu’il prenne le temps également de mieux analyser ses propres réactions sur des produits, services qu’il apprécie personnellement en sa qualité d’utilisateur/consommateur.

Cela peut être porter son regard sur le fonctionnement marketing, l’approche technique ou bien tout simplement le processus/tunnel de vente. Le tout étant de se nourrir de l’extérieur pour renforcer sa vision, voire sa clairvoyance quant à l’évolution de son produit. En jeu, l’organisation de la roadmap, la distribution des missions et le succès final du produit en cause.

Il lui faut également juger des bonnes et des mauvaises expériences pour améliorer son propre produit.

=> En bref, le chef de produit se doit dans sa démarche projet d’être en permanence en recherche d’idées d’amélioration internes pour construire les choix stratégiques et mieux planifier, voire piloter son projet.

6/ NETWORKER ACTIVEMENT

Toujours dans cet esprit, commun aux 3 dernières habitudes traitées dans ce top 7 de la gestion de produit, il convient au chef de projet de s’appuyer sur son réseau, de le faire grandir, de rencontrer, échanger, lire…

De s’intéresser aux travaux de ses pairs, des fédérations et autres syndicats professionnels traitant de ses sujets. Le chef de produit pourra également utilement questionner et bénéficier d’autres visions et expériences sur le développement produit ; auprès de confrères plus aguerris ou ayant tout simplement une autre approche.

=> Il ne faut pas rester cloisonné et profiter de l’expertise de sa communauté.

7/ PLANIFIER, TENTER, CORRIGER

Rien de mieux que l’expérimentation ! Bien entendu, il faut en user, même en mode projet, avec parcimonie. L’important est de toucher au but au plus près des attentes de vos utilisateurs, c’est certain. Mais pas à leur détriment, en usant d’actions plus perturbantes les unes que les autres au risque de les perdre définitivement.

Appliquez simplement les bonnes pratiques relevées de ces différents top points, vus plus haut. Construisez sur ces bases solides la vision long terme de votre produit. Il vous reste donc à planifier et orchestrer les phases d’évolution de votre produit ; en respectant un format versioning. Il permettra d’inclure des améliorations progressives et de ne pas créer de ruptures avec vos utilisateurs.

Vous pouvez valider la stratégie envisagée dans la roadmap avec vos dirigeants une fois, que vous aurez consolidé votre vision. Avec ce point 7, :
=> vous prioriserez plus aisément votre produit et les attentes des utilisateurs pour être à chaque fois time to market !

 

Il ne vous reste maintenant plus qu’à mettre en place tout cela, vous appuyer sur votre équipe et bien entendu, établir les processus adaptés via le bon outil de gestion de projet.

Pour info, chez Bubble Plan :
-> on procède sur le développement de notre logiciel de planification intuitif, exactement comme vu plus haut. Et avec déjà plus de 8 000 utilisateurs, on peut dire que le conseil fonctionne.

Cette approche de la gestion de projet spécifique à la construction produit est également au cœur de l’étoffement prochain de notre gamme ; puisque nous vous ferons prochainement découvrir un tout nouvel outil, autour de la réunionite aiguë. Un thème très actuel et très frenchy !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom