Le lean management et les différents outils pour l’appliquer en entreprise

792
vues
lean-management-methodologie
Votre avis est essentiel !

Les méthodologies utilisées en gestion de projets ont chacune leurs spécificités et des outils propres. Aujourd’hui, on s’intéresse à une en particulier, la méthode du Lean Management.

Une méthode appliquée en entreprise afin d’améliorer la productivité, la satisfaction client, l’engagement de ses équipes et la qualité des produits… Des facteurs importants pour contribuer au succès de l’entreprise !

D’où vient cette méthode  et quelle est sa particularité ? Ou encore, quels sont les outils les plus utilisés pour mettre en place le Lean Management ? Ce sont des questions auxquelles vous trouverez les réponses dans les prochaines lignes. C’est parti !

lean management illustration
Vecteur créé par katemangostar – www.freepik.com

L’ORIGINE DE LA MÉTHODE DU LEAN MANAGEMENT

C’est après la Seconde Guerre mondiale, au sein des usines du constructeur automobile Toyota, que cette méthode a été développée. À ses débuts, elle était uniquement utilisée dans le milieu industriel. Mais à présent, le Lean Management est utilisé au sein de tout type de secteur et de structure.

Elle vise l’amélioration continue des processus internes, pour satisfaire au mieux la clientèle et tout en réduisant le gaspillage. Ici, le « gaspillage” regroupe toutes les pertes liées aux  ressources, qu’elles soient temporelles, matérielles ou financières. Ce qui viendrait alors affecter la croissance de qualité de production et la performance de l’entreprise.

Pourquoi opter pour le lean management ? Les entreprises choisissent de l’adopter pour :

augmenter de la productivité et qualité des processus de production
améliorer la relation client
réduire les stocks et les pertes de temps
impliquer davantage ses collaborateurs

Ce qui est appréciable avec cette méthodologie, c’est que les améliorations se font progressivement. Ainsi, vous pouvez toujours agir et trouver des solutions dès l’apparition de la moindre faille. De plus, elle permet de contribuer au bien-être des collaborateurs en le plaçant au coeur de ses priorités, au même niveau que les clients. Les collaborateurs sont donc totalement inclus, tout en travaillant dans des conditions optimales.

Bien que ce soit une méthodologie très efficace, sa mise en place peut se révéler compliquée. Il sera alors plus facile de l’appliquer à toute l’entreprise au sein de petites structures (startup, PME). Quant aux grands groupes, sa mise en place se fera plutôt « localement » par équipes, selon les managers.

les outils du lean management

LES DIFFÉRENTS OUTILS DU LEAN MANAGEMENT

Passons maintenant aux outils du lean management !

LES 5S

Le 5S est le premier outil du Lean Management dont l’objectif est d’améliorer et d’optimiser l’environnement de travail des collaborateurs. Chaque S correspond à une étape et signifie alors une action en japonais :

Seiri : Éliminer, c’est-à-dire faire le tri, en stockant ce qui est inutile ailleurs et de garder uniquement les éléments utiles, dans l’espace de travail.
Seiton : Ranger, l’étape pendant laquelle il faut organiser intelligemment les éléments utiles en fonction de leur degré d’utilisation
Seiso : Nettoyer, prendre soin des équipements et maintenir l’environnement de travail en bon état
Seiketsu : Standardiser, les mettre en place des étiquettes, des affichettes avec les normes/instructions pour faciliter l’utilisation des outils et limiter les erreurs.
Shitsuke : Suivre, cette dernière étape permet d’assurer le suivi de la bonne application des étapes précédentes.

LES 6 SIGMA

La méthode des 6 sigma est utilisée pour réduire les variations de production pour atteindre zéro défaut et satisfaire les clients. Elle est composée de 5 phases les « DMAIC » :

Define : la définition du problème auquel on est confronté
Measure : la qualification/typologie du problème rencontré
Analyze : la recherche à l’origine du problème
Improve : la détermination de la solution pour résoudre le problème
Control : la vérification de la solution et la mise en place de celle-ci durablement

LES 7 SOURCES DE GASPILLAGES

Cet outil met en évidence les gaspillages les plus fréquents. Il vous permet donc de les identifier, pour les réduire, voire les éliminer, afin d’optimiser vos process. Ces 7 gaspillages, également appelés 7 Mudas, sont : le transport, le sur-stockage, la sur-production, le sur-traitement, les mouvements inutiles, le temps d’attente et délais, les défauts de fabrication.

Vous en savez maintenant davantage sur le Lean Management, une méthodologie qui a un double objectif. Dans un premier temps, l’amélioration continue des processus internes pour faire croître la qualité et la satisfaction client. Et dans un deuxième temps, l’optimisation de la qualité de vie des collaborateurs, pour de meilleures conditions de travail.

Enfin, pour la mettre en place au sein de votre entreprise, vous avez le choix entre plusieurs outils : les 5S, les 6 sigma, les 7 sources de gaspillages. Ou encore le diagramme d’Ishikawa, le Juste À Temps… pour en citer d’autres.

Pour vous accompagner dans l’application et l’organisation de cette méthode, choisissez un outil de gestion de projet. Pourquoi pas un outil intuitif et visuel comme Bubble Plan !

 

À propos de Bubble Plan

Bubble Plan est un outil collaboratif de planification et de gestion de projet en ligne, simple et visuel. Testez dès maintenant la version gratuite !

Une gestion de projet facile et visuelle avec Bubble Plan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom