Comparatif d’outils de gestion de projet : Wimi VS Bubble Plan


201
vues
Outil Wimi vs Bubble Plan

U

n 3ème épisode de notre série sur les logiciels de gestion de projet actualisée, avec le comparatif de Bubble Plan, notre outil maison, aux principaux acteurs du marché.

C’est à Wimi de revenir sur le devant de notre scène ; un premier logiciel français, dans notre benchmark rapide, qui a de sérieux atouts. Une approche toutefois différente de notre outil collaboratif, qui amènera forcément à faire des choix sur une méthodo projet, voire collaborative, plus que sur la gestion de projet au sens strict.

Alors quels sont les avantages de notre confrère ? Ses différences, comparé à Bubble Plan ?
Je vous en dis plus tout de suite ; en attendant vos propres avis si vous êtes ou avez été utilisateur.

interface outil Wimi

WIMI, UNE LOGIQUE TRÈS COLLABORATIVE

Petite précision en introduction : il est bon de signaler tout de suite, il me semble, que Wimi tient presque plus de la « digital workplace », à la TEAMS de Microsoft ; que du pur logiciel orienté projets.

Comme Bubble Plan, issu à la base de la planification, Wimi, lui, était aux origines, plus un challenger à Dropbox. C’est pourquoi l’une des premières forces de cet outil tout en couleurs reste sa dimension collaborative ; autour des fonctionnalités d’échanges et d’interactions.

Vous y retrouvez tout un pan pour les discussions dans l’outil (channels à la Slack, messages privés, ou même encore des possibilités de visioconférence). Vous y bénéficiez également d’une vraie GED (gestion documentaire complète), assez rare sur ce segment ; mais aussi d’un drive maison.

Sur le point collaboratif, il n’y a pas photo et d’ailleurs rares seront les outils de ce comparatif qui peuvent rivaliser. Sauf éventuellement avec leur système d’intégrations ou pour des quasi ERP.

Sur cette dimension particulière, Bubble Plan, encore jeune et propulsé par une startup qui en a vraiment les caractéristiques, sera forcément en retrait (malgré des chats projets, des commentaires ou l’intégration de vos documents et fichiers projets.

Par contre, sur la face « gestion de projet » et encore plus sur la notion de pilotage de projets multiples et de portefeuille, les choses s’équilibrent vraiment ; voire basculent un peu du côté des amateurs de bulles.

Wimi va trouver sa force dans une approche plutôt Kanban, qui ne convient pas à tous et sera sans doute plus limité en mode planification. Surtout si on le compare à Bubble Plan, qui possède des options bien plus riches, que ce soit en gestion des ressources ou en pilotage par le management visuel.

La gestion des tâches reste assez sommaire ; même si elle fait le job et la représentation planning est sobre, colorée, mais encore light (à mon sens).
Je le répète, Wimi est bien plus à mes yeux une digital workplace ; avec module de gestion de projet, qu’un outil dédié à la gestion de projet, notamment opérationnelle.

On notera quand même de petites fonctionnalités très sympas pour le suivi de vos projets. Vous trouvez notamment une option « chemin critique » (un manque, en cours de compensation chez Bubble Plan, jeunesse oblige) ; ou la capacité d’associer plusieurs participants à une tâche.

Selon la logique avec laquelle on se place, ça peut être très intéressant !! Chez nous, on part d’un principe que le bon niveau opérationnel pour les actions et celui où chacun est responsable clairement de sa partie spécifique.

Vous ferez votre choix selon vos souhaits…

planning des intervenants gestion de la charge avancee

AVANTAGE BUBBLE PLAN POUR LES ANALYTIQUES PROJETS

Par contre dans Wimi, pas de gestion de la charge de travail, pas de suivi des budgets et encore moins de tableaux de bord pour faciliter le pilotage multiprojet…

On peut trouver ça dommage ; mais en vérité, c’est juste que ce n’est pas l’angle projet de l’outil au logo multicolore. Si c’est votre recherche, il faudra forcément continuer à lire notre benchmark ; ou tester tout naturellement Bubble Plan et sa simplicité complète et visuelle.

Sur ce côté « conduite », Wimi est vraiment pauvre avec assez peu de KPI, de possibilités de contrôler son périmètre global ou encore d’analyser selon différents critères un portefeuille de projets.

Bubble Plan, lui, répond présent, avec des angles Ressources, Charge, Avancement, Rapport, … pour accompagner au mieux les managers et autres PMO.

Côté  « droits d’accès », Wimi, en bonne plateforme digitale, va beaucoup plus loin avec une finesse sur les options détaillées de visibilité ou de modification ; plus généralistes dans notre outil maison.

Il nous reste peut-être les côtés pratiques à regarder de plus près maintenant.

Niveau prix, si l’on regarde de manière précise les offres et leurs contenus, pas vraiment de différence…
Wimi est certes moins cher ; mais il est en fait assez limité malgré sa foule de fonctionnalités, sur la dominante réelle de gestion de projets.

On trouvera toutefois chez Wimi, une offre spécifique sécurisée pour les utilisateurs les plus exigeants et c’est une chose très rare sur ce segment (même si une fois encore, cet outil est un peu à part sur sa logique première).

Petite subtilité d’une offre qui semble alléchante à première vue sur leur bundle d’offres : la notion d’invités. On pourrait facilement croire qu’avec un investissement minime, on va pouvoir embarquer toute une équipe. Mais attention quand même car ce qui est considéré comme l’équipe cœur du projet, les membres actifs, vos collaborateurs…n’entre pas du tout dans ces fameux invités…

Il faudra donc prévoir, comme chez d’autres confrères de payer une licence pour tous vos collaborateurs ; et ce, quel que soit le type de droits que vous allez leur attribuer.

Nouvelle différence avec Bubble Plan, notre outil de planification et gestion de projet, puisque nous faisons une vraie distinction de notre côté entre les utilisateurs actifs et les membres plus consultatifs ; et ce également en termes de coût. Un calcul à faire car il est bien souvent plus avantageux au réel chez Bubble Plan.

Vous l’aurez sans doute remarqué finalement, nos deux français du jour, sont assez différents et ils cochent des cases parfois bien éloignées, pour répondre à des besoins assez différents.

Il convient donc de voir comment vous voulez aborder vos projets ; est-ce que ces projets sont plus dans une dynamique d’équipes et d’interactions, ou plutôt purement projets.

En fonction de ces attentes, vous pencherez très certainement plus vers l’un ou plus vers l’autre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom